Bellus Health

Science

Le rôle des récepteurs P2X3

Le rôle des récepteurs P2X3

Le rôle des récepteurs P2X3 dans les troubles d’hypersensibilisation neuronale

Les récepteurs P2X3 jouent un rôle important dans la sensibilisation du système nerveux à divers stimuli1. Les récepteurs P2X2/3, des canaux liés de près, transmettent également des signaux sensoriels et pourraient jouer un rôle prédominant dans la fonction du goût, et le blocage de ces canaux pourrait entraîner une altération du goût2. Le BLU-5937 est un antagoniste puissant et hautement sélectif des récepteurs P2X3 (>1500 fois) par rapport aux récepteurs P2X2/33. L’inhibition sélective des récepteurs P2X3 pourrait contribuer à traiter les troubles liés à l’hypersensibilisation tout en limitant les effets indésirables sur le goût.

Le BLU-5937 est toujours développement et n’a pas été approuvé pour fins de commercialisation. L’innocuité et l’efficacité cliniques du BLU-5937 n’ont pas encore été entièrement établies. Le développement de ce produit, ainsi qu’un investissement dans les actions ordinaires de BELLUS Santé, comportent un nombre important de risques. Nous vous invitons à consulter notre notice annuelle pour obtenir de plus amples renseignements sur ces facteurs de risque. Vous trouverez également un résumé de ceux-ci ici.

Exemples de toux et d’autres troubles potentiellement liés aux récepteurs P2X3

  • Toux chronique réfractaire4
  • Hypersensibilité du réflexe tussigène pendant et après une infection virale de l’appareil respiratoire supérieur5
  • Hypersensibilité du réflexe tussigène liée à des résultats cliniques défavorables de l’asthme6
  • Hypersensibilité du réflexe tussigène observée en lien avec la fibrose pulmonaire idiopathique7
  • Douleur liée à l’endométriose8
  • Cystite interstitielle9
  • Hyperactivité vésicale10
  • Douleur neuropathique11
  • Migraine12
  • Syndrome inflammatoire de l’intestin13
  • Hypertension14
Références

1. Ford et al. Front Cell Neurosci. 2013 7:267. 2.Finger et al. Science. 2005 310(5753):1495-9. 3. Garceau et al. Pulm Pharmacol Ther. 2019 56:56-62. 4. Abdulqawi et al Lancet. 2015 385(9974):1198-205. 5. Zaccone et al. (2016) Lung 194(1):25-9 6. Kanemitsu et al. (2020) Am J Respir Crit Care Med 201(9):1068-1077. 7. Hope-Gill et al.(2003) Am J Respir Crit Care Med 168: 995–1002 8. Trapero et al. Int J Mol Sci. 2020 21(22):8512. 9. Chai et al. J Urol. 2004 171(1):448-52.  10. Gao et al. Nat Commun. 2015 6:7650. 11. Inoue et al. Biochem Pharmacol. 2021 187:114309. 12. Giniatullin et al. Mol Neurobiol. 2008 37(1):83-90. 13. Deiteren et al. PLoS One. 2015 10(4):e0123810. 14. Pijacka et al. Nat Med. 2016 22(10):1151-1159.